Safari en Afrique du Sud : conseils pour bien l’organiser

Safari en Afrique du Sud : conseils pour bien l'organiser

Vous êtes un amoureux de safari et vous recherchez une destination pour pratiquer cette activité pendant les prochaines vacances ? Partez en Afrique du Sud pour vivre des moments inoubliables. Voici comment organiser votre voyage !

L’Afrique du Sud est une destination de prédilection pour les amoureux de la nature et les amateurs de safari. La réussite d’une telle expédition implique de faire de bons préparatifs. Il convient donc de s’interroger sur le moment idéal pour effectuer le déplacement, les sites à découvrir ou encore le budget à prévoir. Découvrez tout sur comment bien organiser un safari en Afrique du Sud.

Où allez en Afrique du Sud pour un Safari ?

L’Afrique du Sud compte des dizaines de parcs nationaux et réserves privées. Aussi, la plupart des touristes se retrouvent dans l’embarras lors du choix des lieux à découvrir. Pour organiser votre safari Afrique, fiez-vous aux critères tels que la localisation du parc ou de la réserve, le type de safari proposé, les animaux présents et le budget. Il reste possible de réaliser cette activité à moindres frais à condition de l’organiser soi-même.

Les parcs nationaux d’Afrique du Sud

Les parcs nationaux sont ouverts à tous. Les visiteurs peuvent y accéder avec leur propre véhicule en s’acquittant du droit d’entrée. Les tickets d’accès pour les safaris à la journée sont vendus sur place et à des tarifs abordables. Le plus célèbre et les plus grands des parcs nationaux d’Afrique du Sud est le Kruger National Park. Situé au Nord-Est du pays, il s’étend sur près de près 20 000 km² et compte plus de 60 espèces de mammifères dont les célèbres big five. Un safari parc Kruger est aussi l’occasion de voir près de 200 espèces d’oiseaux. Ledit parc compte 11 portes d’accès et l’entrée à la journée coûte environ 20 euros/ personne.

Parmi les autres parcs nationaux à visiter figure également Hluhluwe Umfolozi National park, Kgalagadi Transfrontier National Park et Addo Elephant National Park. Moins connus que le parc Kruger, ces sites protégés ont l’avantage d’attirer moins de touristes et de pratiquer des tarifs inférieurs. Ils hébergent une faune tout aussi riche et promettent de magnifiques safaris. Dans tous les cas, l’Afrique du Sud est une destination de premier choix pour un safari et vous y trouverez les meilleurs parc nationaux du monde pour vivre pleinement votre aventure !

Les réserves privées d’Afrique du Sud

A la différence des parcs nationaux, les réserves privées sont uniquement accessibles aux résidents. Vous devez donc réserver une nuit d’hébergement sur place au minimum pour avoir accès aux safaris. Dans les réserves privées, tous les services sont inclus dans la réservation. Vous bénéficierez d’une pension avec hébergement dans des lodges souvent haut de gamme. Mieux, un ranger professionnel vous assistera pour le safari en 4×4. L’autre grand avantage des réserves privées, c’est que les animaux y sont généralement présents en plus grande concentration.

Vous aurez plus de chance de les observer de près. Suivant les réserves, vous pourrez également faire des excursions à cheval, à pied, des sorties nocturnes et des traversées hors des pistes. Toutefois, pour profiter de tout cela, il vous faudra payer le prix adéquat. Celui-ci peut s’élever jusqu’à plusieurs centaines d’euros par nuit. La Sabi Sand Game Reserve est la plus réputée de ces réserves et propose des lodges de très haute qualité.

Safari en Afrique du Sud : éléphant

VOIR AUSSI : Un safari en Tanzanie : comment l’organiser ?

Quand partir faire son safari ?

À la suite du choix de votre lieu de Safari, vous devez décider de la période. En Afrique du Sud, il existe des périodes favorables pour retrouver une population abondante d’animaux sur place. Le climat reste aussi une condition favorable pour faire du Safari. En guise de safari Afrique conseils, il est préconisé d’aller dans cette partie australe du continent à partir de septembre, et ceci jusqu’en mars. Les autres mois peuvent aussi servir pour faire du Safari, cependant, certains animaux migrent et sont difficiles à observer.

Combien de temps faut-il prévoir ?

Dans le cadre d’un safari au pays de Nelson Mandela, il convient d’avoir une idée précise de votre budget, du type de safaris que vous voulez faire. Vous devez déterminer avant le départ vos besoins suivant le nombre de jours de visite ainsi que le rythme que vous souhaitez adopter.

Vous pouvez avoir tendance à vouloir parcourir le maximum de kilomètres pour voir le plus de choses. Pour un safari Afrique inoubliable, prenez du temps, surtout si vous voulez rester sur un site pour observer une espèce faunique en particulier.

Vous devez aussi définir votre itinéraire à l’avance. Il dépendra des zones que vous envisagez explorer. Ceci peut vous amener à changer d’hébergements toutes les nuits ou suivant un nombre de jours donnés. À titre d’exemple, vous pouvez sillonner le sud du parc Kruger en 4 jours et faire une journée sur chaque autre site.

VOIR AUSSI : 5 endroits à visiter au Maroc

Quel budget prévoir pour un safari ?

L’un des plus importants points lors de l’organisation d’un voyage, notamment un safari, est le budget. Connus pour être très coûteux, les safaris se préparent toujours des mois, voire éventuellement des années à l’avance. Le prix pour un safari Afrique varie selon le pays. Le coût moyen d’un safari d’une semaine en Afrique est environ de 2000 euros, billets d’avion en sus. Par exemple, au Burkina Faso, vous débourserez environ 950 euros.

Pour un safari en Afrique du Sud réussi, comptez au minimum 50 euros par jour et par personne, à condition de dormir dans des auberges de jeunesse et de cuisiner vos repas. Pour un safari haut de gamme dans la Nation arc en ciel, le budget tournera plus autour de 100, voire 200 euros par jour et par personne. Il est moindre au Kenya, au Botswana ou au Zimbabwe.

Le budget safari dépend de nombreux facteurs :

  • le type d’hébergement choisi (lodge, camping, hôtel de luxe) ;
  • le type de véhicule utilisé (4×4, minibus, voiture) ;
  • le moyen de liaison entre les parcs (taxi, avion, voiture) ;
  • la saison de la visite (haute, moyenne ou basse).

Les petits budgets optent parfois pour un parcours de safari à pieds et des nuits dans des tentes. Cela permet d’économiser des frais d’hôtels et des locations de véhicule. Pour les plus aisés, les hôtels étoilés et les hébergements de tout genre sont disponibles en plus des transports particuliers comme les jets privés.

Safari en Afrique du Sud : zèbre

VOIR AUSSI : 5 endroits à visiter en Turquie

Où dormir en safari ?

Cette question n’apparaît pas comme une préoccupation dans le cadre d’un safari en réserve privée puisque vous y êtes systématiquement logés. En revanche, si vous effectuez un safari dans un parc national, vous aurez le choix : dormir dans un camp du parc ou réserver un hébergement à l’extérieur.

Dans les parcs nationaux

Au parc Kruger par exemple, on trouve 12 camps principaux et plus de 300 hébergements différents. De la tente rudimentaire au lodge luxe, il y en a pour tous les budgets. Toutefois, il faut s’y prendre à l’avance pour réserver, surtout en haute saison. Suivant la taille du camp, vous pourrez y trouver des restaurants, une supérette, une boutique souvenir et, pour les plus grands, une station-service. Pour tous, vous devrez respecter les horaires d’ouverture et de fermeture du camp.

En dehors des parcs

La solution la plus flexible, est de réserver un hébergement à l’extérieur. Sur les sites de réservation d’hôtels ou de chambres pour particulier, vous trouverez forcément votre bonheur. Choisissez un logement à proximité d’une porte du parc pour profiter de votre safari toute la journée. L’autre avantage en dormant à l’extérieur du parc est la possibilité d’alterner les journées de safari avec d’autres activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut